Quand je t'ai vu cet après-midi, tu semblais dormir...

Je ne t'ai tout d'abord pas reconnu. Une mostache remplaçait la barbe grisonnante dans laquelle j'aimais perdre mes doigts, tes lunettes avaient disparu... et ton regard pétillant était caché derrière tes paupières closes.

Mais je ne pouvais pas me tromper, ta femme et tes enfants étaient à ton côté.

la situation était un peu particulière et délicate, car je pense que nous avions tous à l'esprit ce que nous étions l'un pour l'autre à une époque de notre vie (il y a quelques 30 ans) : deux amants... moi, célibataire mais toi marié et papa de trois enfants... qui étaient aussi les copains de ma fille.

Tu étais un coureur de jupons notoire...

certes, je n'aurais pas du répondre à tes avances, mais Dame Nature ne fait que ce qu'elle veut, et puis, je me disais que si ce n'était pas moi, ce serait de toutes façons une autre... ( on se rassure comme on peut !!!)

Notre "aventure" a duré quelques années, et puis une autre est passée, et tu l'as suivie !!!

Tu étais aussi aimable et aimant avec moi que dur avec les tiens. Que de fois j'ai du plaider leur cause et te convaincre que la route que tu avais choisie pour eux n'était sans doute pas celle dont ils avaient envie...

Mais tu croyais bien faire.

"c'est pour eux que je travaille", "je n'ai pas été élevé avec des sentiments"

Ta femme ne m'aimait pas... elle "savait"... m'a-t-elle pardonné ? je ne sais pas. En tout cas elle et moi avons toujours fait "comme si de rien n'était" (sauf le soir où elle a dégonflé les pneus de ma voiture pendant que j'étais avec toi ! )

Tes enfants, par contre, ont toujours compris que j'étais leur alliée.

Toi qui étais toujours en conflit avec eux, tu étais par contre un excellent négociateur avec les ados de ma colo !! vas comprendre !

Tu n'en n'as plus que deux : tu as eu l'immense douleur de perdre un garçon dans un accident de voiture... il avait 20 ans !

Je parle toujours très librement de tout ça avec ton ainée.

Tu as été pour moi très important dans une période difficile de ma vie, me redonnant confiance en moi alors que mon mari venait de me quitter.

J'ai le sentiment d'avoir connu un "Daniel" différent de ce qu'il était dans la vie courante. (Mais je sais que c'est plus facile quand on n'a pas de quotidien à gérer... las amants n'ont que de bons moments !!!)

Je t'ai aimé... je ne regrette rien... j'ai encore pour toi beaucoup de tendresse... je voulais te le dire.

Avec toi, c'est encore un morceau de ma vie qui s'en va...

Bon voyage "ailleurs" et... Merci pour tout ce que tu m'as apporté.

20130802_201620